Persan-Beaumont, aéroclub Goito, vendredi 24 mai, 14 h.

Pas un nuage. Le temps est magnifique et laisse augurer un superbe week-end de Pentecôte Tant mieux. Car pour réaliser le reportage que nous avons projeté, celui d’associer avec la Vidéo 8, la vidéo ultralégère et l’aviation ultralégère, plus nous aurons, de soleil et meilleures seront, en principe, nos images. Mais si, maintenant, nous connaissons à peu près tout sur la petite dernière des usines Sony, nos connaissances en matière d’ULM sont pratiquement nulles. Et comme le départ du rallyedans lequel nous nous sommes engagés comme, sponsors, reporters et concurrents est pour demain, nous avons jugé bon de venir faire connaissance avec ces fameux ULM qui, durant deux jours, seront nos partenaires. Disons tout de suite que cette rencontre ne suscite pas un enthousiasme débordant de notre part. Tant ces étranges machines, à l’aspect mi-kart mi-avion nous semblent d’une extrême fragilité. Nous allons même jusqu’à douter de leurs réelles capacités, ce sont des biplaces, de s’envoler avec une seule personne à bord. Le poids de notre matériel photo et de la Vidéo 8 nous semble à présent énorme.Et nous nous demandons si ces graciles engins pourront, en plus de celui de deux des nôtres, le supporter. Les paroles rassurantes du pilote et la petit balade que, l’un après l’autre, il nous fait faire autour du terrain, nous rendent un peu plus optimistes. Rendez-vous est donc pris pour le soir même à Deauville. Où nous nous rendrons en voiture un peu plus tard. Déclinant l’offre aimablement faite, de profiter d’un siège vacant pour effectuer le trajet Persan-Beaumont-Deauville par la voie des airs.

This entry was posted in Actualités. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *