Over the Rover : quand Range devient Sheer

Diva urbaine et Rolls des sables, échappée d’un taxi mauve (Ah, la Rampling dans la lande irlandaise !) ou du Paris Dakar à 2 portes ou à 4, le Range Rover n’accuse pas son âge et se joue du temps qui passe. Et si il a le luxe intempérant — 17 litres aux 100 (c’est ce que Gains barreantiroulis consomme par semaine en Get 27) — c’est parce qu’il aime choisir ses partenaires plutôt que le contraire. Avec lui, l’empire d’essence, ce n’est pas du cinéma… Mais – au diable l’avarice – il y a mieux que le Range Rover, c’est le Sheer Rover. Une cure de jouvance signée Wood and Picket of London qui donne à votre reine Victoria du tout-terrain le look ravageur de Lady Di. Pour rendre votre Range complètement Sheer (et un peu plus cher) il suffit de traverser le Channel et de filer dans la banlieue londonienne jusqu’à Ruislip, direction Heathrow, siège du grand sorcier Wood and Picket. Un catalogue noir et or vous y attend en même temps qu’une tasse de thé. Il ne vous reste plus qu’à signaler à Peter J. Sullivan, votre affable interlocuteur, les options choisies pour la transformation. Car, du tableau de bord en ronce de noyer à la calandre «gueule de requin» en passant par les ailes élargies et le moteur gonflé, tout est possible. Y compris de transformer votre Range en décapotable, en véhicule de chasse ou en automitrailleuse. Question de goût – et de budget – naturellement. Restons simples et voyons déjà ce que donne un lifting à 10.000 livres. Commençons par l’extérieur : plusieurs types de calandres sont proposés dont certains avec phares à halogène incorporés. Le modèle acier noir à lignes horizontales (occultant les phares) et améliorant le cx nous paraît le plus réussi. Pour conforter l’impression d’agressivité W and P propose des élargisseurs d’ailes remarquablement carénés et bien intégrés à la carrosserie. Avec des jantes larges Wolf Race et des pneus Goodrich tubeless, le Range change délibérément de gueule. Mad Max est passé par là. Mais si le spectacle est une chose, le confort en est une autre. Et c’est par les transformations intérieures que le Range devient une limousine hyper luxe capable de rivaliser avec n’importe quelle Rolls. Quelques mots clés pour les connaisseurs : Connolly, Recaro, noyer, Cobra… Connolly c’est le meilleur cuir du monde. Wood and Picket habille votre Range de pied en cap dans la couleur de votre choix, sièges et garniture de portes compris. C’est autre chose que le skaï d’origine, et quelle défonce pour l’odorat ! Recaro, ce sont les sièges. Ceux que fabrique Renier (filiale Porsche) en forme de semi-baquets, réglables dans tous les sens, y compris électriquement. Enfin vous pourrez virer à droite sans recevoir le passager sur les genoux (ce qui est le cas avec les sièges traditionnels de British Leyland). Le noyer ? Bois noble qui habille les dernières divas d’outre-manche. Wood le bien nommé vous propose un tableau de bord entièrement reconditionné style Jaguar, avec compte-tours et cadran «economy run» incorporés. Tout ça gainé de cuir Connolly bien entendu. Et vous retrouvez le noyer en habillage des portières : élégance garantie. Il va sans dire que de somptueuses moquettes courant sous vos pieds galbent les passages de roues et la totalité du coffre arrière. Plus rien à voir avec l’habitacle d’origine. Si au caractère «vintage» vous préférez le look sport, vous pouvez opter pour un tableau de bord tout noir, type rallye agrémenté de tous les cadrans nécessaires… et superflus. L’ami Sullivan peut vous proposer des dizaines de solutions, des plus simples aux plus sophistiquées.Sheer Rover Pour finir, pour des raisons pratiques et… de sécurité, faites poser un système de verrouillage à infrarouges. Avec une simple pression sur le mini-boîtier de votre porte-clés, vous pourrez jusqu’à 5 mètres de la voiture, fermer les vitres électriques, les deux portières et mettre en circuit l’alarme Cobra qui défendra votre voiture contre les voleurs (grâce aux capteurs incorporés dans le tableau de bord). Ainsi revu et corrigé le Range Rover devient un palace roulant qui fait baver d’envie les badauds… et les propriétaires de Range normaux ! Mais au moindre pépin direz-vous, faut-il se farcir la traversée de la Manche ? Non, parce que pour ce qui est de la mécanique et de l’entretien, nous avons en France nos chirurgiens qualifiés. Si vous habitez la banlieue parisienne par exemple, notez cette excellente adresse : l’Atelier Automobile à la Garenne-Colombes. Olivier Martinaud, qui est tombé dans une marmite de Range Rover étant petit, résoud tous les problèmes liés à ce type de véhicule… et les prépare même avec amour et compétence pour les grands rallyes comme le Dakar ou les Pharaons. Il a 30 ans et met lui-même les mains dans le moteur, ce qui est une garantie. En plus, c’est un fou de musique et de vidéo, et il est même abonné à OTH !

This entry was posted in Actualités. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>