Livres et K7 : quand le plaisir s’appelle Joy

Joy est à la une des librairies et des vidéoclubs ! Joy, héroïne de la plus excitante collection érotique des années 80, est non seulement l’auteur du roman «Joy in love» qui vient de paraître aux Éditions Jean-Claude Lattés et du film «Joy et Joan» qui sort ces jours-ci dans les salles, elle est aussi directrice d’une collection vidéo hard parue chez Scherzo, signée Joy bien sûr et parrainée par le magazine Projextion privée. Cette collection, présentée le mois dernier dans RATB et consacrée au cinéma X ultra chic, connaît un succès sans précédent : 3 600 cassettes vendues en un mois et demi et près de 1000 appels par jour sur la ligne téléphonique 225.40.00. Un numéro où la voix suave de Marilyn Chambers invite les vidéophiles à visionner l’«Insatiable 2» le film must où elle s’adonne à tous ses fantasmes… Les deux autres titres de la collection Joy «Désirs, désirs» et «American girls» sont de la même veine. Commercialisées en pack, les trois cassettes «Joy» peuvent toutefois être vendues séparément, exclusivement pour les lecteurs de Projextion privée. Renseignements au Vidéoclub de Passy, 20, rue Singer, 75016 Paris, ou en téléphonant au 224.40.68.

Standard unique pour la haute définition

L’uniformisation des normes de télévision serait pour bientôt. C’est en effet en octobre que l’Itu (International télécommunications union) de Genève doit choisir un standard international de télévision à haute définition, sachant que l’image doit être définie par 1125 lignes (contre 525 dans l’actuel standard américain et 625 en Europe) pour obtenir une qualité comparable à celle du film 35 mm.

This entry was posted in Actualités. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>